Johana Derepas...

NÉE UN 4 JUILLET 1990, à Annecy 

 

C’est avec chance que j’ai pu grandir loin du bruit, dans un petit village où j’ai appris de la nature toute
la luxure de prendre de l’âge. J’ai pu comprendre l’importance d’entendre ce qui fait le silence,
de sentir ce que l’on voit et de regarder en fermant les yeux...

 

Enfant discrète, le besoin de créer se fait vite ressentir même si je rêve encore de devenir entomologiste
et de parcourir les routes pour y découvrir toutes les richesses de ce monde…

 

Rattrapée par toutes les réalités du monde adulte, après une seconde difficile je m’oriente sur un BAC
Professionnel Artisanat et Métiers d’Art opt. Communication Visuelle - 4 années de formation et de stages
riches en échanges professionnels et en rencontres qui auront su me passionner. Diplômée avec succès
en 2010, le refus des grandes écoles d’Art pour poursuivre mes études me pousse à envisager les choses autrement.

Je m’installe à mon compte fin 2010 pour pratiquer le métier de Graphiste et Artiste peintre.
Une expérience prometteuse où les rencontres et l’épanouissement que je trouve, me poussent toujours
plus loin dans la création.

 

L’envol de cette première expérience me permet en 2013 d’acquérir un droit au bail pour ouvrir ma galerie
d’Art et mon bureau/atelier “Les Coquetteries d’Odette“ - un beau projet et un univers atypique qui prennent
forme bien plus tôt que ce que je n’avais imaginé…
- Ce qui devait être une découverte professionnelle se transforme en découverte personnelle -

 

De remises en question en remises en question, à la fois aspirée par l’art et étouffée par les “attentes“ -
le dépassement de tout et avant tout de moi-même... - En réalité, je n’ai que 23 ans…
et je me demande encore qui suis-je pour prétendre être… - C’est une longue bataille personnelle
qui commence, qui ne me permettra pas d’avoir les épaules pour porter tout ça.

 

Après 3 ans de flottement dont une bonne année et demi d’absence, c’est en Juillet 2016
que je revends la galerie. Trois années de retranchement où l’art aura, malgré tout, été une accroche
et un ancrage fort.

 

En 2016, je pousse les portes d’une agence de communication et d’une imprimerie pour trouver
une zone d’apaisement - Aujourd’hui chef de projet et directrice artistique dans cette même entreprise,
je continue en parallèle de nourrir ma passion première et espère un jour avoir l’audace de retourner
exclusivement dans ce monde fascinant que suggère l’Artiste.